Logo Le Mans Métropole

Action 1 : Outils de mesure et de gestion de l'éclairage public

Sous-action 1-1 : Réalisation d'un audit interne et externe de l'éclairage public

Cette sous-action consiste à la réalisation d’un état des lieux complet de l’éclairage public de Le Mans Métropole (caractéristiques du matériel, réseaux électriques, localisation, niveau d’éclairement…) afin de disposer de différents documents techniques (cartographie, reportage photos, tableaux…) qui faciliteront l’exploitation, la gestion et la planification de programmes de rénovation.

Les objectifs

Engager la réalisation d’un audit afin de faire un bilan général de la situation existante relative à l’éclairage public sur le territoire de Le Mans Métropole.

Cet audit doit aboutir à une organisation et une gestion plus rationnelle de l’éclairage public, grâce notamment à une bonne connaissance du parc, de l’état du matériel, une bonne adéquation entre besoin réel et puissance souscrite, et la mise en place d’une maintenance préventive (remplacement des sources lumineuses avant leur fin de vie, etc). L’audit permettra à la collectivité de cibler ces interventions et de définir les investissements à réaliser

Les résultats attendus

  • Fiches descriptives de l’état général de l’éclairage public ;
  • Tableaux de calcul des consommations et des dépenses.

 

En complément des objectifs initiaux,

  • géoréférencement géographique de l’ensemble des points lumineux et des armoires de commandes
  • établissement de l’ensemble des plans de poste, l’ensemble constituant le schéma unique de l’éclairage public
  • établissement de panoramas d’éclairement types (rocade, axes importants, lotissement)

 

 

Avancement technique de l'action

L’audit interne a consisté à répertorier en 2011 les sites où des problèmes ont été rencontrés, notamment des problèmes de maintenance et des signalements transmis par les différents usagers auprès des mairies de chaque commune et associations de quartier. Depuis 2012, cet audit a été étendu à tout le matériel de l’éclairage public du territoire de Le Mans Métropole. A ce jour, tout le matériel de l’éclairage public des 14 communes de Le Mans Métropole ont été recensé.

Dossier "Relevés terrain"

Dossier « Géo référencement »

Mise en ligne des emprises des postes sur l’application Web IGEONET

Campagnes de mesure d’éclairement

Les étapes de ce recensement ont consisté à :

 

  • un relevé terrain (emprise des postes, photos du matériel, identification des sources lumineuses, mode de fonctionnement de l’éclairage...),
  • un géoréférencement géographique des points lumineux et des armoires de commande soit à l’aide d’un GPS, soit à l’aide d’outils informatiques (« orthophoto » et Google Map)
  • et la mise en ligne de ces données sur l’application Web igeonet qui est un outil numérique d’aide à la décision de la collectivité à partir de plans cadastraux.

 

 

A ce jour, l’état d’avancement peut se « quantifier » par les chiffres suivants :

  • env 16 600 points lumineux géoréférencés (sur 32365 au total)
  • 306 armoires (sur 655 au total) géoréférencées et plans de poste associés (emprises des armoires avec les points lumineux).

 

Par ailleurs, l’état des lieux global prévu initialement ne suffisait pas à mettre un programme complet de substitution (action 2.1). Un repérage par point lumineux a donc été effectué (relevé précis et « géographique ») et l’ensemble des données ont été informatisé de manière à pouvoir créer notre schéma unique et les exploiter dans un futur SIG (Système d’information géographique). Actuellement, elles sont visibles et utilisables sur l’application Web Igeonet.

Sous-action 1-2 : Création d'un observatoire interne de l'éclairage public

Cette sous-action consiste à partir de l’état des lieux réalisé (sous-action1.1) à mettre en place un outil permettant une gestion complète de l’ensemble des coûts énergétiques de l’ensemble des armoires de commande afin de mener des actions permettant de réduire la facture énergétique.

Les objectifs

Améliorer la lisibilité de la consommation énergétique de l’éclairage public et de son mode de gestion grâce à la création d’un observatoire interne.

Permettre l’historisation et l’utilisation des informations sur l’état global du parc lumineux par :

- la cartographie de l’ensemble du réseau d’éclairage public,

- l’élaboration de statistiques ou rapports personnalisés d’interventions,

- et le suivi des consommations et des économies d’énergie.

Les résultats attendus

- 20 à 30 % d’économie d’énergie

- Réduction du halo lumineux de l’agglomération

Avancement technique de l'action

La partie cartographique initialement prévue dans cette action a été intégrée à l’action 1-1 « audit interne et externe » pour plus de cohérence.

 

Au fur et à mesure que l’inventaire des contrats EDF est réalisé, une partie de ces données sont vérifiées à partir des cartographies réalisées et sur le terrain, à savoir :

  • l’implantation précise des armoires de commande,
  • le numéro de compteur
  • la puissance souscrite : un programme de mesure des puissances consommées est en cours de réalisation afin de réajuster si nécessaire ces puissances.

 

 

 

Prochaine étape de l'action

Lorsque la base de données des contrats EDF sera finalisée, elle sera transmise au fournisseur pour qu’il mette la sienne à jour. Le Mans Métropole pourra alors en utilisant le compte collectivité EDF, exploiter les différentes données de consommations afin de mieux maîtriser ses dépenses énergétiques

Sous-action 1-3 : Mise en place d'un outil de télégestion sur des sites expérimentaux

Cette sous-action consiste à la mise en place expérimentale d’une télégestion sur quelques secteurs, outil totalement informatisé et qui permet une gestion complète de l’éclairage (caractéristiques du matériel, cartographie, consommations électriques, programmation du niveau d’éclairement, dysfonctionnements…). Actuellement, l’ensemble du matériel est en place et les paramétrages nécessaires sont en cours.

Les objectifs

Expérimentation d’un outil de télégestion innovant pour permettre la commande, le suivi et le contrôle à distance des installations techniques géographiquement dispersées sur le territoire de Le Mans Métropole.

 

Mise en place d’un outil de télégestion évolutif selon des zones/quartiers définis afin de :

-        maîtriser le niveau d’éclairement

-        optimiser l’efficacité énergétique lumineuse

-        maîtriser l’amplitude horaire de l’éclairage

-        connaître les dysfonctionnements en temps réel

-        assurer la sécurité de la zone

Les résultats attendus

-       Expérimentation sur trois zones (axes routiers, zones artisanales, lotissements). Aux trois zones prévues dans la candidature, une expérimentation a été ajoutée sur le tracé de la future deuxième ligne de tramway (mise en service prévue fin 2014)

Avancement technique de l'action

Deux technologies existent pour la communication entre les différents points lumineux et l’armoire de commande :

-       par voie hertzienne,

-       par courant porteur (CPL).

 

Les deux premières expérimentations ont concerné la technologie de communication par voie hertzienne sur les sites de la ZAC de l’Ardoise (160 lanternes de 100 W à 250 W) et la Rue de Degré (45 lanternes de 140 W). Ces expérimentations ont commencé en 2012, la Rue de Degré est en service et la Zac de l’Ardoise est en cours de paramétrage.

 

Concernant la technologie par courant porteur, une première expérimentation a eu lieu sur 28 lanternes de 60 W à 90 W dans la Zone Urbaine Sensible des Sablons (Rue de Cevennes, Rue Morvan et Rue de Normandie-Niemen). Cette expérimentation a permis de tester cette nouvelle technologie et de la juger opportune pour la future deuxième ligne du Tramway. La télégestion de l’éclairage public (et les travaux connexes) pour cette deuxième ligne de tramway a donc été installée. Cette télégestion par courant porteur concerne environ 463 lanternes de 30 W à 140 W. 

Page modifiée le jeudi 24 mars 2016